Un concept encore peu connu

Une langue contrôlée (« langage contrôlé » ou encore « langue naturelle contrôlée ») est généralement définie comme un sous-ensemble modélisé d’une langue naturelle dont la grammaire, le lexique et le style ont été restreints afin de permettre la production de textes clairs, précis, exempts d’ambigüité et adaptés au public cible. Ceci permet :

  • d’assurer une lecture plus facile et efficace et ainsi réduire le risque de mauvaise compréhension,
  • mais aussi de rendre le processus de traduction plus efficace et moins couteux Depuis la réforme de 1990, les deux orthographes 'cout' et 'coût' sont autorisées. , qu’il s’agisse de traduction automatique ou humaine.

Le concept de langue contrôlée n’est pas nouveau mais il reste encore aujourd’hui peu connu, en particulier dans le monde non-anglophone. Ceci est principalement dû aux faits que :

  • la majeure partie des langues contrôlées ont été développées par et pour des grands groupes et restent donc très peu documentées.
  • à quelques exceptions près, la plupart de ces langues contrôlées sont développées sur la base de l’anglais.

Langues contrôlées paramétrées 

Plutôt que chercher à appliquer une langue contrôlée pré-existante aux textes de nos clients, nous concevons des langues contrôlées paramétrées.

La spécificité et la valeur ajoutée des langues contrôlées paramétrées que nous proposons reposent sur les principes suivants :

  • Chaque langue contrôlée paramétrée comprend uniquement le sous-ensemble du langage suffisant à une organisation.
  • Chaque langue contrôlée paramétrée combine ce sous-ensemble à une ou plusieurs architecture(s) de texte (organisation du texte et modèles phrastiques spécifiques à chaque section).
  • Tous les niveaux linguistiques sont pris en compte (lexical, grammatical, syntaxique, sémantique, discursif, stylistique).

Cette méthodologie garantit à nos clients une liberté d’expression suffisante pour répondre à leurs besoins rédactionnels en même temps qu’elle optimise l’intelligibilité des textes rédigés.

« Contrairement à la langue contrôlée, la langue naturelle, celle que nous utilisons tous, est une langue complexe qui est loin d’être systématiquement univoque et peut vite être mal interprétée. »Blandine, responsable R&D